DJ Pustafam

Fils de la célèbre psychanalyste Josepha-Luce du Paquet, Daniel-Jean Pustafam nait après une gestation douloureuse de 12 mois dans les beaux quartiers de Fort-De-France. Son père reste à ce jour inconnu, y compris de l’oraclacanien, mystérieusement resté muet face à cette requête (demandons-nous pourquoi, demandons-nous pourquoi, mais pas trop). La pesanteur symbolique de ce « non » du père ne suffira pas à censurer l’amante féroce que demeure sa mère si bien que Daniel-Jean flirtera avec la psychose symbiotico-régressivo-scatophiliforme tustino-kleinienne. Il cultivera ses symptômes pendant 15 ans au sein des plus grands hôpitaux de jour de la métropole avant d’en être exclu pour trafic de stupéfiant et gang bang désorganisé. Il sera ultérieurement récupéré par sa mère qui le guérira de son mal par l’expérimentation réussie du packing à l’étouffée dans ses feuilles de bananier, bien que celui-ci ne bénéficie d’aucune évaluation scientiste. Il s’est aujourd’hui installé en bordure de la cité des Bosquets dans un petit local où il pratique la psychanalyse des quartiers adjacents et ne s’autorise que de lui-même et parfois de ses cousins. L’urgence totalitaire le fera sortir de sa neutralité bienveillante lors d’un appel déjà célèbre : le malade dans la cité.

2 réflexions sur “DJ Pustafam

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s